Certification PEB Trois-Ponts : Tout savoir sur la carte énergétique des bâtiments

Certificat peb trois-ponts la carte énergie du batiment

Toutes les habitations et désormais toutes les institutions et les autorités régionales, internationales et communales seront désormais soumises à une nouvelle obligation à partir du 1er janvier 2021, la PEB Trois-Ponts. En clair, elles doivent présenter le certificat PEB pour les bâtiments publics qui s’étendent sur une superficie de 250 m² au minimum. Les habitants doivent également recourir à une certification PEB en cas de vente ou de location d’un bien. Ce document est le fruit du calcul sur les consommations énergétiques des occupants (basées sur les factures d’électricité, de gaz, etc). Si le résultat affiche que l’édifice est énergivore, alors le propriétaire doit travailler sur l’optimisation de la performance énergétique de celui-ci. Cette initiative permettra d’améliorer le confort des occupants et bien évidemment l’image de la marque. En effet, rien ne vaut une entreprise qui met en avant le développement durable et qui s’engage pour le respect de l’environnement. Étant donné que l’élaboration de ce document est indispensable en Belgique depuis 2010, le propriétaire doit avoir un certificat PEB Trois-ponts pour éviter les sanctions (amendes allant jusqu’à 1000 euros).

Focus sur les bâtiments concernés par la PEB Trois-Ponts

Comme indiqué précédemment, ce type de certificat PEB s’adresse particulièrement aux bâtiments ayant une superficie de plus de 250 m². Bien évidemment, ils doivent être destinés aux services publics, accueillir un grand nombre d’individus et recevoir régulièrement des visites du public. Cela inclut généralement le centre culturel, le centre de santé, la gare, le service administratif ou sportif, la crèche, la bibliothèque, le milieu d’accueil ou l’école. Les occupants sont, cependant, ceux qui utilisent le bâtiment à des fins publiques. Ce sont les associations, les organismes internationaux, les autorités fédérales, communautaires, régionales, provinciales et communales. Pour aider les propriétaires à définir si leurs biens sont des autorités publiques, ils pourront les vérifier à partir d’un site dédié. Ce dernier a été mis en avant par le service public de la Wallonie. Ainsi, avant de se lancer dans les procédures de l’élaboration d’un certificat PEB Trois-Ponts, Fosse ou encore Basse-Bodeux, il faut répondre aux séries de questions affichées. Si l’utilisation de cet outil d’aide n’a pas porté ses fruits, il est recommandé de consulter l’Administration concernée. Cette dernière demandera aux détenteurs de remplir des formulaires puis elle analysera les données pour confirmer si l’établissement du document est nécessaire ou non.

Comme susmentionné, l’affichage du certificat PEB Fosse dans les bâtiments publics est indispensable à partir du début de l’année 2021. À noter que ce document doit être à la vue de tout le monde et donc se placer en hall d’entrée. Le public pourra confirmer à partir de ce dossier que le bâtiment possède une bonne performance énergétique. Cette technique permet non seulement de garantir la satisfaction du public, mais également de contribuer à la protection de l’environnement. Les secteurs de la petite enfance et de l’enseignement seront aussi touchés par cette nouvelle obligation dès le 1er janvier 2022.

Quid des données à fournir pour la certification PEB

Obtenir un certificat PEB Basse-Bodeux ou Trois-Ponts n’est pas un jeu d’enfant. Il doit être pris en charge par un professionnel compétent, notamment un certificateur nommé par un coordinateur. Avant de récolter les données, l’expert se charge d’abord de vérifier si le bâtiment concerné figure dans l’application appelée CertiBru-Publi. Dans le cas contraire, il ne peut certifier la performance énergétique du bien. L’étape suivante consiste à identifier le bâtiment en tenant en compte de l’adresse de celui-ci à partir d’une base de données spécifique. La qualification d’une adresse s’avère parfois difficile si l’on fait face à plusieurs biens reliés par un seul compteur. Dans ce cas, le certificat PEB Stoumont des bâtiments sera sous l’adresse de celui qui dispose de la plus grande superficie tout en précisant le nombre de biens concernés ainsi que leurs occupants. Il arrive cependant que ces derniers ne figurent pas dans la liste proposée. Cela signifie qu’ils n’ont pas déclaré leurs bâtiments en RBC. Néanmoins, le certificateur PEB Jalhay se doit d’indiquer leurs coordonnées s’ils ont bien évidemment été représentés par un coordinateur.

Lors de la préparation du certificat PEB Fosse, le professionnel doit mentionner la présence d’une piscine, d’une pataugeoire, d’un jacuzzi, etc. Il indiquera par la même occasion tous les détails concernant le bassin à savoir la surface de l’eau. Le coordinateur se charge, quant à lui, d’établir un plan approfondi sur la superficie des bâtiments. Bien évidemment, ce dossier PEB Aywaille doit contenir la destination du bien (salle de réunion, bureau …) et le positionnement des différents appareils de chauffage. Avant de les mentionner dans le document, le certificateur doit toujours agir avec prudence en comparant le plan avec la réalité. Il est à noter que cette superficie concerne uniquement la partie qui exerce des activités publiques. En outre, les données à fournir doivent contenir des renseignements divers pouvant affecter la performance énergétique du parc immobilier. Cela inclut l’année de construction et de celle de la rénovation lourde, le nom de la personne en charge de l’information, le propriétaire principal du bien ainsi que ses occupants. Il est également obligatoire de préciser l’identité des fournisseurs d’électricité et de gaz. À la fin, le certificateur vérifie et encode tous les équipements techniques présents, les appareils de production d’énergie in situ, ainsi que toutes les installations techniques comme le chauffage, la climatisation, les chaudières, etc.

Certification PEB des bâtiments publics Trois-ponts : les différentes procédures à suivre

Trois-Ponts est une région de Wallonne qui se situe dans la province de Liège. Elle se divise en plusieurs sections, Fosse en fait partie. Cette commune séduit les amoureux de la nature par son environnement forestier à couper le souffle. En effet, la piscine couverte et extérieure accueille un grand nombre de touristes tout le long de l’année. Ces derniers sont également charmés par le labyrinthe en bois ainsi que le lac supérieur de la centrale de Coo-Trois-Ponts. Les parcs animaliers des trois-Ponts reçoivent aussi des visiteurs dans les quatre coins du monde. Cette commune de Belgique propose, par ailleurs, une multiplicité d’activités pour les sportifs, à savoir les randos-spectacles. Les skieurs trouvent également leur bonheur durant les périodes de neige dans le Val de Wanne en profitant des petites séances de patins à glace. Pour vivre une journée de rêve dans les Trois-ponts, rien ne vaut un petit détour dans le musée historique de la principauté de Stavelot-Malmedy et du musée de Wanne. L’église de Wanne et celle de Basse-Bodeux sont classées parmi les plus vieux patrimoines de la région. Bien évidemment, elles attisent toujours la curiosité du grand public.

Ces différents éléments font de Trois-Ponts, une région très prisée des touristes. Cette raison explique pourquoi les Trois-Pontois et les trois Pontoises se ruent dans la construction d’un bâtiment public. Ils peuvent, de ce fait, accueillir les voyageurs venus de loin et leur faire vivre un séjour inoubliable. Ils doivent néanmoins préparer un certificat PEB Sprimont pour assurer leur confort. Pour cela, il est impératif de suivre plusieurs procédures. La première étape consiste à désigner un gestionnaire, chargé de la déclaration des bâtiments.  Il faut ensuite entrer en contact avec un coordinateur qui, quant à lui, s’occupe de l’établissement du plan ou des factures et se charge de recueillir toutes les données de consommation indispensables. Bien évidemment, il collabore de près avec un certificateur.

Contacter un professionnel pour réaliser la certification énergétique

Le certificat PEB trois-ponts doit être pris en charge par un professionnel attesté. Comme susmentionné, on fait souvent appel à un certificateur pour obtenir le document final sur la performance énergétique d’un bâtiment public. Ce professionnel a pour rôle de fournir tous les documents capitaux pour l’établissement du certificat. Il veille également à effectuer des suivis sur les différents travaux qui pourraient impacter considérablement les plans de départ. L’élaboration de ce document exige, par ailleurs, la présence d’un organisme de contrôle de qualité. Il s’agit d’un professionnel détenteur d’un diplôme de formation pour certificateur PEB batiments publics. Il doit également avoir des années d’expérience dans la performance énergétique. Enfin, il faut des organismes dispensant de formation pour un certificateur.

Comme on peut le voir sur internet, de nombreux individus se qualifient comme étant des professionnels dans le domaine de la certification PEB. Or, ce n’est pas toujours le cas. Ainsi, avant de choisir l’expert avec qui collaborer, il est impératif de mener une petite enquête pour éviter les mauvaises surprises. Il vaut mieux, dans un premier temps, se pencher vers des entreprises ayant des années d’expérience. Avec la technologie, il est tout à fait possible de demander des avis des internautes avant d’entrer en contact avec le professionnel. Il est également conseillé de réaliser un petit comparatif sur les prestations proposées. Certains d’entre eux se contentent de fournir le document final à l’interlocuteur tandis que d’autres prendront le temps d’expliquer les points forts et les points faibles de la consommation énergétique du bâtiment public concerné. À noter que le certificat PEB Hélécine des bâtiments publics possède une période de validité de 5 ans. Le certificateur doit néanmoins actualiser les données tous les ans en tenant en compte de plusieurs indicateurs. Seuls ceux qui modifient la performance seront pris en considération. Cela inclut les éoliens, les photovoltaïques, les consommations de gaz et d’électricité, la liste des occupants, etc.

Conclusion

La certification PEB des bâtiments publics fait partie des obligations des occupants et des propriétaires principaux. Effectivement, elle atteste la performance énergétique d’un bien. Contrairement au certificat PEB habituel, celui-ci doit obligatoirement être exposé dans le hall de l’entrée d’un bâtiment. Il se différencie également par sa validité de 5 ans ainsi que son mode de calcul. À l’évidence, il se base sur la surface du plancher chauffée et la consommation des occupants. Une fois que le certificat sera établi, l’autorité publique peut envisager différents travaux. À l’évidence, il est toujours préférable de réduire la consommation énergétique du bâtiment en tenant en considération de la commodité des occupants.

N’hésitez pas à contacter notre certificateur agréé en Wallonie afin de poser les questions qui restent en suspens.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *